Rhum de la Réunion
Quand on pense à du rhum français, on se tourne plus le souvent vers les Antilles. Et pourtant, l’île de la Réunion est elle aussi productrice de canne à sucre. Bien que sa production soit moins abondante que celle de la Martinique, l’île compte encore quelques rhumeries réputées et de fait le rhum de la Réunion compte parmi les références appréciées des connaisseurs.

De plus, la Réunion a aussi apporté une touche personnelle au mode de production avec le rhum arrangé. Ce procédé, inauguré à la Réunion, a été repris dans les autres régions productrices de rhum et même au-delà.

Filter

Quels sont les meilleurs rhums de la Réunion ?

À ce jour, la Réunion ne compte plus que quelques distilleries qui produisent du rhum : Rivière du Mât, Isautier, et Savanna. Ces deux dernières appartiennent désormais à la distillerie Jean Chatel, qui possède aussi la marque rhum Clément.

Le rhum Rivière du Mât produit bien sûr du rhum agricole, mais aussi du rhum de sucrerie (ou rhum industriel). La distillerie propose trois gammes. La gamme « rhums cocktails » propose principalement du rhum blanc, mais aussi quelques rhums ambrés.

Vient ensuite la gamme « dégustation », avec des rhums vieux ou arrangés. Enfin, la gamme « prestige » propose des cuvées spéciales, souvent millésimées ou portant au minimum une mention d’âge (VSOP ou XO). Plusieurs bouteilles de cette gamme sont disponibles sur WhiskyParis.

Mais s’il fallait retenir une marque prestigieuse pour la Réunion, ce serait sans doute le rhum Savanna. Avec trente médailles en seulement trois ans, dont dix-sept rien qu’en 2007, la distillerie est une véritable référence du rhum réunionnais. Elle a été primée jusque dans les concours les plus prestigieux : l’Académie du Rhum, à Paris, l’International Wine and Spirit Competition de Londres, ou la San Francisco Spirit Competition. Savanna offre une large sélection de rhums. Celui-ci peut être traditionnel ou agricole, blanc, vieux… WhiskyParis vous propose une sélection de rhums Savanna pour toutes les bourses et tous les usages. Cela va du rhum blanc, que vous pourrez déguster sec ou en cocktail, au rhum vieux, à déguster seul. Celui-ci compte de nombreuses cuvées spéciales. Vous retrouverez notamment plusieurs « Single Cask » millésimés, mais aussi des rhums vieux, plus abordables, mais aux saveurs tout aussi raffinées.

Quelles sont les spécificités du rhum de la Réunion ?

Contrairement à la Martinique, le rhum de la réunion ne bénéficie pas d’une appellation d’origine contrôlée, mais seulement d’une IGP (indication géographique protégée). Cette appellation, moins contraignante, donne plus de liberté dans les modes de production.

C’est pour cette raison que des rhumeries comme Savanna, Rivière du Mât, ou même Isautier, produisent à la fois du rhum agricole et du rhum traditionnel (ou industriel). Distillés respectivement à partir de jus de canne ou de mélasse, ils offrent des expériences gustatives complètement différentes.

Le rhum de la Réunion peut être blanc, vieux ou ambré. Ce dernier, contrairement au rhum vieux, est macéré en fûts ou en cuves métalliques pendant plusieurs mois. Il est possible d’y ajouter du caramel pour accentuer sa couleur.

C’est aussi à la Réunion que le rhum arrangé a fait son apparition avant d’essaimer dans toutes les autres régions productrices et au-delà.