1. Accueil
  2. Collections
  3. La mauny
Filtres
Prix
Catégorie
Trier par

La Mauny

Si vous vous intéressez au rhum, si vous prenez plaisir à déguster cette eau-de-vie produite sous toutes les latitudes, si l’histoire de cet alcool vous fascine (et on vous comprend), alors il nous semble judicieux de vous poser une question : 

Saviez-vous que 95% des rhums produits sur la planète est le résultat d'une distillation de mélasse et non de pur jus de canne à sucre ?

À ce stade de la question, peut-être que vous aimeriez nous répondre : “ Et alors ? “, ce à quoi nous nous permettrions de rétorquer : “ Mais savez-vous ce qu’est la mélasse ? “.

Mélasse ou vesou ?

Pour faire du rhum, deux ingrédients peuvent donc être distillés : de la mélasse ou du jus de canne à sucre appelé le vesou. La mélasse est le résidu que l’on récupère lors de la fabrication du sucre à partir de la canne à sucre. À titre de curiosité, une tonne de canne à sucre produit 30 kilos de mélasse. Il s’agit donc d’un liquide visqueux, noirâtre et très concentré. Le vesou, quant à lui, est obtenu en broyant la canne à sucre. C’est un moût plus clair et moins concentré en sucre que la mélasse.

Voici les raisons pour lesquelles 95 % des distilleries de rhum préfère travailler à partir de la mélasse :

       La mélasse est plus facile à produire que le vesou, ce dernier devant être extrait rapidement après la coupe de la canne à sucre pour être de qualité.

       La mélasse peut être obtenue à partir de n’importe quelle canne à sucre, alors que le vesou exige une matière première de qualité.

       La mélasse est plus concentrée que le vesou, sa distillation est donc plus rapide.

       La mélasse est plus sucrée que le vesou, ce qui permet de produire des rhums sans défauts.

Une fois énoncés ces avantages, il est important de préciser dans la foulée que le vesou est un jus noble, qu’il incarne la quintessence aromatique de la canne à sucre dont il est issu et qu’il produit des rhums à la complexité et à la finesse incomparables (puisque le sucre est moins présent en bouche).

La Mauny : 100 % vesou

Les rhums La Mauny ont fait le choix de l’excellence et du labeur. Produire des eaux-de-vie à partir essentiellement de jus de canne à sucre permet de proposer des breuvages raffinés, mais le processus est plus contraignant que de travailler à partir d’un distillat de mélasse.

Une AOC digne de respect

Si l’AOC Rhum de Martinique a été inventée, c’est justement pour valoriser ce choix : celui de faire du rhum à partir de jus de canne à sucre. La Mauny fut précurseur pour la création de l’AOC et maintenant toutes les distilleries de la Martinique profitent de ce label de qualité qui garantit la pérennité d’un savoir-faire ancestral.

En protégeant les conditions d’une production de rhum exigeante, l’AOC participe également à la pérennité d’une culture locale de la canne à sucre. Le cahier des charges qui édictent les règles d’attribution de l’appellation est très précis concernant la gestion de la matière première, notamment au sujet : 

       Des périodes de récolte.

       Des méthodes de coupe.

       Des rendements à l’hectare permettant de garantir la production d’un rhum de qualité.

       Du délai imparti entre la coupe et l’extraction du jus.

S’intéresser aux rhums La Mauny, c’est s’intéresser au 5 % des distilleries qui travaillent à partir de jus de canne à sucre, ainsi qu’à la production de rhum de Martinique.