1. Accueil
  2. Collections
  3. Rhum
Filtres
Prix
Catégorie
Trier par

Rhum

Le rhum est un alcool fort produit à partir de mélasse ou de canne à sucre fermentée et distillée. Il est produit dans de nombreux pays, notamment aux Caraïbes, en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Il est généralement distillé à une teneur d'alcool élevée, qui est ensuite vieilli en fûts de chêne pour lui donner sa saveur et sa couleur.

Il existe de nombreux types de rhums, qui varient en fonction de la méthode et du lieu de production, ainsi que du temps de vieillissement. Les rhums légers, comme ceux de Cuba, ont généralement une saveur douce et fruitée, tandis que ceux plus âgés et plus corsés, comme le rhum jamaïcain, ont des saveurs plus complexes et plus riches.

Il est souvent utilisé pour faire des cocktails, tels que le rhum et cola, le daiquiri ou le mojito. Il est également apprécié en digestif ou comme ingrédient de cuisine.

Eau-de-vie parmi les plus populaires, le rhum a sa place dans toutes les maisons, aussi bien chez les amateurs que chez les collectionneurs.

Whisky Paris vous propose une belle gamme de rhums qui séduiront tous les palais, jusqu’aux plus fins d’entre eux.

Appréciez nos bouteilles de rhums blancs, vieux, arrangés, agricoles, ambrés ou encore nos sélections de rhums des meilleures régions productrices comme la Martinique, la Guadeloupe et la Réunion.

Comment est conçu le rhum et d’où provient-il ?

Le rhum est issu de quatre grandes étapes de production : la fermentation, la distillation, l’assemblage et le vieillissement.

Tout d’abord, après exploitation de la canne, cette dernière est hachée et broyée afin d’en extraire son jus. Ensuite, la fermentation s’effectue grâce aux levures ajoutées. C’est à ce moment du processus, environ 24 heures après le début de l’opération, que le sucre se transforme jusqu’à atteindre un taux d’environ 5% d’alcool. Vient alors l’étape de la distillation grâce à des colonnes et pour certains rhums, par l’intermédiaire d’un alambic. On passe enfin à l’assemblage et au vieillissement plus ou moins long selon les rhums.

Comment choisir votre bouteille de rhum ?

Le choix d’une bouteille de rhum dépend surtout de deux facteurs : esthétique et gustatif.

Tout d’abord, choisissez une bouteille si elle vous plaît. Les fabricants regorgent d’idées pour sublimer leurs produits à travers de bouteilles gravées de détails minutieux comme sur la bouteille de rhum The Kraken Black Spiced.

En outre, votre choix dépend d’une part, de vos préférences gustatives et d’autre part, de l’utilisation que vous souhaitez en faire. En effet, s’il s’agit de parfumer une pâte à crêpe ou un gâteau, tournez-vous vers un rhum qui apportera une touche supplémentaire comme un parfum à l’ananas, à la vanille ou encore à l’orange avec un rhum arrangé Damoiseau. Si vous souhaitez réaliser des cocktails comme un punch ou un Cuba Libre, choisissez des rhums blancs ou ambrés. S’il s’agit de savourer votre rhum, versez-vous un verre de rhum vieux qui vous offrira un goût boisé fort appréciable. Enfin, si vous désirez déguster un rhum doux, faites votre choix parmi les rhums arrangés souvent fruités et épicés plus ronds en bouche.

Quelles sont les grandes marques de rhum ?

Vous trouverez de nombreuses marques de rhums sur le marché ; laissez-vous porter dans des univers enivrants !

Choisissez parmi les meilleurs rhums comme le Don Papa qui propose des rhums vieux délicieux présentés dans de très belles bouteilles; c’est un cadeau parfait à faire pour tout amateur de rhum.

Par ailleurs, vous ne serez jamais déçu avec un classique du genre : le rhum Clément, ou encore les gammes de rhum Bumbu, et Diplomatico. Des incontournables pour découvrir un univers riche et complexe et savourer des notes subtiles. Kraken est une autre option pour sortir de sa zone de confort et s'orienter vers des saveurs plus originales et épicées.

Quels sont les différents types de rhum ?

Un simple regard sur deux bouteilles vous permettra de vous en rendre compte : tous les rhums ne se ressemblent pas. La couleur annonce déjà une différence, mais ce n’est là que l’aspect visible.

La production de n’importe quelle eau-de-vie relève d’un processus complexe. On compte quatre étapes importantes : la distillation, la maturation, l’assemblage et le vieillissement. Sur la seule distillation, on a d’un côté, le rhum artisanal (ou industriel) distillé à partir de mélasse. C’est la technique principalement utilisée dans le monde. De l’autre côté, le rhum agricole est distillé à partir de jus de canne fermenté.

On distingue trois grandes traditions autour du rhum : le rhum anglais, hispanique et français. Les deux premiers sont produits à partir de mélasse, et le troisième à partir de jus de canne fermenté.

Le rhum est produit majoritairement dans des régions tropicales, qui sont aussi d’anciennes colonie
s britanniques, françaises ou espagnoles. La pratique dominante dépend de l’influence culturelle d’une de ces régions. Par exemple, l’Île Maurice, qui a été française puis britannique, produit à la fois du rhum agricole et industriel. Cuba et la République Dominicaine, anciennes colonies espagnoles, font du rhum de mélasse souvent vieilli avec la méthode Solera, une technique de maturation espagnole. Dans plusieurs pays d’Amérique Latine, c’est surtout le rhum vieux qui est valorisé, le vieillissement étant une étape importante pour qu’il se distingue.

On distinguera le rhum blanc, non vieilli en fûts, le rhum ambré, vieilli en fûts entre 18 et 24 mois et le rhum vieux, vieilli en fûts au moins trois ans. Parmi les rhums blancs, certains peuvent avoir vieilli en cuve et vu leur dose d’alcool réduire. Mais on trouve aussi des rhums blancs bruts de colonne, tels qu’ils étaient en sortant de l’alambic. Très fort en alcool, ces rhums sont pour amateurs avertis. Moins fort, le rhum brut de fût reprend le même principe : un rhum mis en bouteille depuis son fût, sans réduction préalable et sans ajout d'eau. S’il est moins fort que le brut de colonne, il reste plus fort en alcool que la moyenne des rhums vieux.

Comment se déguste le rhum ?

Le mode de dégustation dépend de la qualité de votre rhum et de ses arômes. Qu’il soit blanc ou vieux, le rhum peut servir de base pour de nombreux cocktails. Mais si vous achetez une bouteille de rhum XO, il vaudra mieux le déguster sec et sans glace.

Pour la dégustation, du rhum comme de la plupart des spiritueux, on recommande un verre tulipe, au fond bombé et au col resserré. Le premier permet à la palette aromatique de s’exprimer et le second lui permet d’arriver plus concentrée au nez.

Les associations mets-rhums dépendent de la bouteille que vous choisissez. Si vous prenez un rhum vieux, aux arômes boisés, il vaudrait mieux éviter les plats trop épicés et privilégier des légumes, du poisson et des fruits. Pour le rhum blanc, favorisez une cuisine épicée.

Le rhum est aussi une base privilégiée pour de très nombreux cocktails. Bien sûr, on peut citer le mojito, le ti-punch, le daiquiri ou le cuba libre, mais aussi les très nombreux punchs, planteurs, shrubbs et autres rhums arrangés.