1. Accueil
  2. Collections
  3. Domaine des hautes glaces
Filtres
Prix
Marque
Catégorie
Trier par

Domaine des Hautes Glaces

Si vous pensiez que l’eau qui descend des glaciers des Alpes ne sert qu’à être mise en bouteille avant d’apparaître dans des publicités qui vantent sa minéralité, alors partez-vous promener entre les falaises du Vercors et les pics des Ecrins. Au détour d’un chemin, quelque part à proximité du village de Mens, il existe un endroit où l’eau des montagnes est également appréciée en tant qu’ingrédient… Dans ce lieu magique, on pratique l’agriculture biologique depuis plus longtemps que certains adeptes qui confondent préservation de notre planète et politique, et surtout on utilise l’eau pure des Alpes dans un but très précis.

Il y a toujours du bon dans la folie humaine

Lorsque Auguste Villiers de l’Isle-Adam prononça cette sentence, pensait-il à ces femmes et à ces hommes qui, par passion pour leur terre, peuvent franchir les frontières du raisonnable en restant chez eux ? Car ne faut-il pas être un peu fou pour oser revendiquer la fabrication d’un whisky au cœur des Alpes ? Ne faut-il pas être carrément déraisonnable pour se lancer dans la création de single malt en maîtrisant le processus de fabrication de A (comme Alpes) jusqu’à Z (comme zinzin) ? Peut-être bien, mais alors qui se cache derrière cette folie ?

Revol…ution dans les Alpes

Frédéric Revol est paysan et ingénieur agronome. Soucieux de produire des breuvages qui peuvent servir de levier de réflexion, il a su opérer la jonction entre les cultures et s’affranchir des barrières invisibles qui séparent les hommes et donc les idées. Affirmer que l’on souhaite inventer un whisky pour mieux penser est déjà une profession de foi, mais alors comment interpréter cette conviction : il n’y aurait que la distillation pour débusquer des parcelles d’une humanité à réinventer ?

Grain de folie salvateur ou éclair de lucidité dans un monde de lutte, Frédéric Revol ne cesse de s’amuser à tromper son monde…

Épicurien et amateur de saveurs non pas volées à la nature, mais qu’on lui propose de révéler, Revol a donc créé le Domaine des Hautes Glaces pour produire du whisky. Pour atteindre son objectif, les trois piliers de sa folie sont : l’orge, l’eau et la méthode.

       L’orge produite par le Domaine des Hautes Glaces est d’origine biologique et régénérative. Pas de chimie, pas de compromis et beaucoup de liberté est donnée à la nature pour qu’elle produise, quand elle le veut et au rythme qu’elle le souhaite, une céréale authentique.

       La qualité de l’eau est fondamentale si l’on souhaite produire du whisky. Celle-ci intervient à l’occasion du brassage et de la filtration, elle sublime les breuvages issus d’une distillation qui aura patiemment exprimé la quintessence de la céréale, elle signe la personnalité d’un terroir d’une onde sans défauts.

       Douze ans d'un apprentissage humble et compulsif ont permis d'affiner une méthode de travail qui puise sans honte dans le savoir-faire écossais la future trame de ces whiskies alpins. un vieux moulin écossais s'occupe de moudre la céréale, les températures de brassage sont précises, les alambics en provenance de Cognac sont chauffés au feu de bois et le vieillissement en barriques de chênes français parachève la méthode.