L’appellation «whisky pure malt» prête à confusion. Comme un single malt, c’est un assemblage de whiskys de malt. Mais contrairement à un single malt, ces whiskys proviennent de différentes distilleries. Bien que cette appellation ait fait son apparition en Écosse, elle y est désormais interdite, en raison de la confusion qu’elle créait avec les single malt.

Aujourd’hui, on les vendra avec une étiquette «blended malt» ou «vetted malt», l’appellation en vigueur en Écosse aujourd’hui. Cependant, cette interdiction ne concerne que les whiskys écossais. Il est donc tout à fait possible que vous trouviez du whisky vendu sous l’appellation pure malt.

En effet, l’appellation est toujours autorisée pour des pays d’autres origines, comme par exemple, le Japon. Le pays du Soleil Levant, avec une tradition qui lui est propre, propose ainsi une sélection de whiskys pure malt originaux.

Filter

Qu’est-ce qu’un whisky pure malt?

En général, on distingue deux types d’assemblages de whiskys. Vous aurez soit un blend, mélangeant des whiskys de malt et des whiskys de grain, soit un single malt, fait avec le whisky de malt d’une seule et même distillerie. Mais il est aussi possible de proposer un assemblage à partir de plusieurs whiskys de malt, provenant de différentes distilleries. Contrairement aux blends, il n’y a pas de whisky de grain.

Si un blend peut donner lieu à des associations de saveurs étonnantes, un pure malt peut vous surprendre avec des whiskys de terroirs bien différents. Il peut paraître moins noble qu’un single malt, provenant de plusieurs distilleries, mais apporte plus de variété dans les saveurs proposées. Contrairement aux blends, il aura aussi des saveurs plus affirmées, en raison de l’absence de whisky de grain.

Notre sélection de whisky pure malt

Si le «blended malt» écossais évoque souvent un whisky de milieu de gamme, les distilleries japonaises ont donné leurs lettres de noblesse au whisky pure malt. Nikka, notamment, a une réputation qui n’est plus à faire. Si la distillerie d’origine est basée à Yoichi, sur l’île de Hokkaido, l’entreprise en a créé une seconde à Sendai, la distillerie Miyagikyo, en 1969. Alors que Hokkaido a un climat réputé proche de celui de l’Écosse, Sendai est une région beaucoup plus tempérée. Le climat jouant sur la maturation du whisky, le Yoichi et le Miyagikyo ont des saveurs bien distinctes. Le premier est plus tourbé alors que le second sera plus floral et fruité.

On retrouve cette association de saveurs dans deux bouteilles notamment. Le Nikka Blended Pure Malt Black, par exemple, est un assemblage complexe réunissant le meilleur de ces deux mondes. Plus abordable financièrement, mais au nom évocateur, le Taketsuru jette lui aussi un pont entre deux distilleries à l’esprit bien différent. Son nom vient du fondateur de Nikka, Masataka Taketsuru. Commercialisée en 2020, cette référence commémore les cent ans du mariage entre Taketsuru et Rita Cowan, son épouse écossaise.

Hormis Nikka, vous pourrez aussi trouver le Hatozaki Pure Malt. Cette production marque le rachat en 2016 de la distillerie Kaikyo, basée à Akashi, par Mossburn Distillers and Blenders, une firme écossaise.