Whisky américain (USA)

Aux États-Unis aussi, on fait du whisky. Mais comme le football américain se démarque du football, le whisky américain se démarque du whisky. Si le principe de base est toujours un alcool de grain distillé dans un alambic et vieilli dans des fûts, on trouve aussi de grosses variantes.

Les grains utilisés dans la distillation changent (maïs ou seigle au lieu de malt). Les fûts utilisés sont aussi différents: ici, le plus souvent, ils sont neufs. S’il est bien différent des standards écossais, le whisky américain n’en a pas moins de nombreuses qualités.

Filter

Comment est fabriqué le whisky américain ?

Si beaucoup de gens pensent très vite au bourbon, il y a en réalité différentes techniques de production, sur différentes régions des États-Unis.

Bien sûr, le plus connu reste le bourbon. Produit principalement dans le Kentucky, il est produit à partir de plusieurs céréales (dont au moins 51% de maïs) et vieilli dans des fûts de chêne neufs.

Mais on trouve aussi d’autres types de whisky américain. Suivant une règle proche du bourbon, le Rye whiskey est composé d’au moins 51% de seigle. Plus sec et plus fruité que les bourbons, il est comme ce dernier distillé à 80% et vieilli dans des fûts de chêne neufs flambés. Beaucoup d’entre eux ont disparu lors de la Prohibition. La production avait déménagé au Canada. Cependant, ces dernières années ont vu le retour de ce whisky de seigle, notamment dans les États du nord des États-Unis (New York, Illinois, Vermont, etc.). Plus récents, les whiskys de malt sont aussi bien présents.

Quelles sont les grandes marques de whisky américain ?

Bien sûr, on pense aux grands noms du Bourbon, tels que le Maker’s Mark ou le Four Roses. Basées généralement dans le Kentucky, les distilleries de bourbon essaiment aussi dans d’autres États américains. On trouve par exemple la distillerie High West, à Park City dans l’Utah, ou Smooth Ambler, basée à Maxwelton, en Virginie-Occidentale.

Le bourbon répond à un cahier des charges strict. On trouve donc de nombreux autres whiskys à travers les États-Unis. Smooth Ambler propose aussi d’autres bouteilles qui ne sont pas vendues en tant que Bourbon.

Au Texas, Yellow Rose propose, en plus du traditionnel bourbon, un whisky américain. Comme le Smooth Ambler, c’est un mélange à trois tiers de malt, de seigle et de maïs. Il propose aussi un Rye whisky.

Mais comme dans la plupart des régions du monde, le single malt reste un whisky très apprécié aux États-Unis. Basée à Seattle, dans l’État de Washington, la distillerie Westland propose un whisky américain, réunissant le meilleur des deux mondes. S’il est distillé à partir de malt, il est vieilli en fûts de chêne neufs.

Comment bien choisir votre bouteille de whisky américain ?

Pour éviter toute déception, il faut garder à l’esprit qu’un whisky américain n’a rien à voir avec un whisky écossais. Sauf à acheter un single malt comme le whisky Westland, vous trouverez surtout des assemblages de plusieurs céréales. C’est le cas, typiquement, du bourbon, avec un mélange de maïs, de blé et de seigle. Ce n’est pas meilleur, ni moins bon: c’est autre chose!

Le bourbon est la boisson qui est dans tous les esprits. Si vous ne connaissez pas du tout la tradition américaine, vous pouvez commencer avec un bourbon du Kentucky, tel que le Four Roses ou le Maker’s Mark.

Si vous voulez varier les plaisirs, vous pouvez aussi choisir un Rye whisky comme celui que propose Smooth Ambler. Enfin, si vous conservez une préférence pour le whisky de malt, Westland est un arrivant tardif, mais qui se démarque déjà par sa grande qualité.