Whisky Kavalan

L’Écosse et l’Irlande produisent toujours du très bon whisky, mais n’en ont plus le monopole depuis longtemps. Leur savoir-faire a essaimé un peu partout dans le monde. Les États-Unis, le Canada et plus récemment, le Japon s’étaient construit une solide réputation. Mais avec le whisky Kavalan, c’est désormais Taïwan qui est à l’honneur. Alors comment fait-on le whisky sur cette île de la mer de Chine ?

Filter

Présentation de la marque de whisky Kavalan

Tout commence en 2002. Dirigeant du groupe King Car, Tien-Tsai Lee, sait que les Taïwanais sont de grands amateurs de whisky. Pour autant, il n’y a pas encore de marque nationale. Tien-Tsai Lee décide donc de la créer. En 2006, la distillerie Kavalan ouvre ses portes. Deux ans plus tard, elle vend ses premières bouteilles. Malgré sa consonance celtique, le nom Kavalan fait référence à une tribu qui peuplait l’île à ses origines. La marque pose le ton et revendique un style propre à Taïwan. Pourtant, la distillerie Kavalan assume son lien avec l’Écosse : le malt qu’elle utilise en vient.

Avec un malt d’Écosse distillé sous un climat subtropical, Kavalan affiche une ambition claire. La distillerie se base sur l’excellence à l’Écossaise, pour construire un goût typiquement taïwanais.

Pourquoi la gamme de whisky Kavalan est-elle une référence dans le monde ?

En 2013, les premières bouteilles de Kavalan sont vendues en France. Le succès est immédiat. Un an plus tard seulement, la distillerie a gagné plus de 100 médailles à travers le monde.

La quête d’excellence de Kavalan porte ses fruits : son whisky est salué partout dans le monde pour sa grande qualité.

Cette success-story repose sur trois personnes. Tien-Tsai Lee, bien sûr, est l’entrepreneur qui a fondé la distillerie. Jim Swan, chimiste et biologiste, expert en whisky mondialement reconnu a apporté ses conseils à la distillerie. Enfin, et surtout, Ian Chang, maître assembleur de la distillerie, a supervisé la production. Derrière chaque bouteille, il y a un savoir-faire : le sien.

Mais la qualité d’un whisky repose aussi sur de bonnes matières premières, du matériel bien choisi, et des conditions climatiques favorables. Basée à Yi-Lan, au nord-est de Taïwan, la distillerie Kavalan profite de l’eau la plus pure de l’île et d’un micro-climat subtropical, qui accélère la maturation du whisky. Après seulement deux ans, le whisky Kavalan a des saveurs proches d’un dix ans d’âge écossais.

Comment bien choisir votre whisky Kavalan ?

Avec un tarif à partir d’une cinquantaine d’euros, mais pouvant monter jusqu’à plusieurs centaines d’euros, Kavalan se positionne comme un whisky haut de gamme. Tous ces whiskys sont pur malt, c’est ainsi que les Taïwanais l’aiment. Ce qui les départage, ce sont les fûts où ils vieillissent. Kavalan travaille sur des associations subtiles de saveurs, à partir de fûts de chêne. Ces derniers ont servi pour du xérès, du bourbon, du porto, différents vin, etc.

D’une bouteille à l’autre, on restera sur un unique fût (les sherry casks, bourbon casks ou port casks… ) ou au contraire sur plusieurs (le King Car Whisky Conductor, qui est un assemblage de six fûts !). Cette diversité de fûts offre toutes sortes de saveurs pour tous les budgets.