Vin du Jura

Le vin du Jura est atypique. Sa production est très ancienne, puisqu’on en trouve des traces à l’ère gauloise. Il était déjà sur les coteaux actuels, d’une altitude variant entre 250 et 400 mètres.

Avec une surface de moins de 2000 hectares, pour moins de 78 000 hectolitres de vin par an, le vignoble du Jura est un des plus petits de France. La production passe par des petites exploitations et des coopératives. Les producteurs sont petits et nombreux.

Filter

Quelles sont les appellations des vins du Jura ?

Le vin du Jura, malgré une zone de production plutôt limitée, compte quatre appellations d’origine contrôlée géographiques : l’Étoile, Côtes du Jura, Arbois, Château-Chalon. De plus, il compte aussi deux appellations « produit » : le crémant du Jura et le macvin du Jura. Il totalise donc six AOC, pour une production plutôt diversifiée. Par ailleurs, il existe aussi une AOC pour une eau-de-vie de vin, le marc du Jura, produite à partir du vin du même nom. Le vignoble du Jura regroupe différents cépages. Le vin rouge est produit à partir du poulsard, du trousseau et du pinot noir. Le blanc, lui, est fait à partir de chardonnay et de savagnin.

Les vins du Jura : beaucoup de blanc, mais pas seulement !

Bien que ce soit surtout le blanc qui soit réputé, le vignoble du Jura produit toutes sortes de vins. Parmi les sept AOC, on retrouve différents types de vins : du rouge, du blanc et du rosé, mais aussi du vin jaune et du vin de paille.

L’Arbois est l’AOC géographique la plus étendue. Avec une production couvrant toute la gamme des vins du Jura, il est surtout connu pour son vin rouge. Le Côtes du Jura, lui, joue avec les cinq cépages présents et propose tous types de vins, bien que ce soit le blanc, tranquille ou effervescent, qui constitue l’essentiel de la production. L’AOC l’Étoile est constituée très majoritairement de chardonnay et on y produit du vin blanc. Mais c’est aussi là que sont produits deux vins spécifiques au Jura : le vin jaune et le vin de paille. Enfin, l’AOC Château-Chalon recouvre le territoire le plus petit et la production la plus spécifiquement jurassienne : on y produit uniquement du vin jaune.

S’il y a bien une production importante de vin blanc, la véritable spécificité de cette région, c’est bien le vin jaune et le vin de paille. Le premier, faisant l’objet de techniques de vieillissement spécifiques, se démarque largement de ce qu’on pourrait voir sur un vin blanc classique. Enfin, le Jura est aussi connu pour ses vins effervescents, son crémant du Jura, et pour le macvin du Jura, un vin de liqueur produit à partir de moût et de marc du Jura.

Avec quels plats conseille-t-on les vins du Jura ?

Région de montagne, située en Franche-Comté, le Jura est connu pour sa nourriture consistante et ses plats roboratifs. La Franche-Comté est notamment un grand producteur de charcuterie et de fromages. Certes, les fromages comme le Morbier, le Comté ou le Mont-d’Or se marient très bien avec les vins blancs. Mais ils fonctionnent aussi avec des plats de poisson, de la cuisine exotique, des viandes blanches. Le vin blanc du Jura est aussi une très bonne option à l’apéritif.

Si vous aimez la viande rouge, les grillades et la charcuterie, un Arbois rouge pourra très bien s’y associer. Le vin jaune et le vin de paille, plutôt doux, se boivent bien en apéritif ou en accompagnement de fromages persillés. Enfin, que ce soit pour les desserts ou l’apéritif, un crémant ou un macvin du Jura pourront constituer de bons choix. Le premier est plus sur la légèreté et le caractère rafraîchissant, tandis que le second sera plus sur le fruit et le sucre.