L’île d’Islay est connue pour son whisky tourbé. Si on trouve des distilleries sur l’ensemble des îles Hébrides, Islay a sa propre tradition.

C’est dans celle-ci que s’inscrit le whisky Laphroaig. Tourbé et iodé, avec des notes d’épices, c’est aussi un whisky chargé d’histoire. Celle-ci a commencé il y a plus de 200 ans et témoigne de la tradition d’Islay dans son ensemble.

Filter

La marque de whisky Laphroaig

La distillerie Laphroaig est basée sur l’île d’Islay. Elle fut fondée en 1815, par Donald Johnston, dont le père était le fondateur de la distillerie Lagavulin. Il y a souvent eu une relation de rivalité entre ces deux maisons, voisines l’une de l’autre. Son nom vient du gaélique écossais Lag a’mhor aig, ce qui veut dire «la grotte de la baie». Aujourd’hui filiale du groupe Beam Suntory, la distillerie reste fidèle à un certain nombre de traditions.

Mais le whisky Laphroaig, c’est d’abord une affaire de famille. La famille Johnston a durablement marqué la distillerie. Figure emblématique de Laphroaig, Ian Hunter lui-même était lié à cette famille, puisqu’il était le neveu de Sandy Johnston. Si elle est en activité depuis 1815, c’est en 1908 que Ian Hunter en prend la direction. Il y restera pendant 36 ans et contribuera largement au développement de la marque. En 1954, Ian Hunter meurt sans descendance. Il lègue la distillerie à une de ses employées, Bessie Williamson. Cette dernière avait anticipé le regain d’intérêt pour les single malt du marché américain. Elle deviendra la porte-parole de la Scotch Whisky Association pour les États-Unis, ce qui en fera une personnalité incontournable du whisky écossais. Et bien sûr, cette popularité a rejailli sur la distillerie Laphroaig.

Pourquoi la gamme de whisky Laphroaig est-elle si renommée?

Outre la distillerie, Laphroaig possède ses propres tourbières et malte 30% de son orge elle-même. C’est une des dernières distilleries dans ce cas. Son histoire et son attachement au savoir-faire d’Islay, a fait de Laphroaig une référence parmi les whiskys écossais. Dans la grande tradition de l’île, le whisky Laphroaig est tourbé, iodé, avec des saveurs puissantes, mûries par le climat marin.

Comment bien choisir votre whisky Laphroaig?

Vous trouverez des whiskys Laphroaig à différents prix, principalement selon la rareté des bouteilles. Dans l’esprit des whiskys d’Islay, ils s’adressent aux amateurs de whisky tourbé. Si vous ne connaissez pas la marque, vous pouvez débuter avec le single malt 10 ans d’âge. Avec des notes d’agrumes s’ajoutant à un nez tourbé, il est considéré comme un des meilleurs whiskys d’Écosse. À moins de 50 € la bouteille, c’est un remarquable rapport qualité-prix.

Dans les mêmes budgets, vous pourrez aussi vous procurer un Quarter Cask. Comme son nom l’indique, ce whisky est vieilli dans un fût plus petit. Celui-ci est en chêne et a servi à affiner du bourbon. Dans d’autres budgets, vous pourrez aussi vous offrir un 25 ans d’âge, vieilli dans des fûts de xérès, pour 499 €. Enfin, si l’histoire de la distillerie vous intéresse, Laphroaig propose une série très limitée de whisky: le Laphroaig 33 ans d’âge, intitulé «The Ian Hunter Book 3». Distillé en 1987, soit 33 ans après la mort de Ian Hunter, il fut embouteillé 33 ans plus tard. Un whisky chargé d’histoire et une véritable pièce de collection proposée à 1500 €.