ILE MAURICE

À la croisée des traditions britannique et française, dans l’Océan Indien, on trouve l’Île Maurice. Proche de la Réunion, bénéficiant d’un climat tropical, l’île produit de la canne à sucre depuis près de 400 ans, mais sa production de rhum est plus tardive. Après une période de creux au cours du XXe siècle, l’activité est repartie, avec de nouveaux acteurs. Ce sont ces nouveaux entrants que Whisky Paris vous propose de découvrir et une bonne occasion de savourer ce rhum de l’ile Maurice.

Position du filtre

Quelles sont les spécificités du rhum de l’Île Maurice ?

Pays indépendant situé dans l’Océan Indien, voisin de Madagascar, l’Île Maurice bénéfice d’un climat tropical, très propice à la production de canne à sucre et donc, de rhum. Si la canne à sucre y a été introduite dès le XVIIe siècle, elle servait principalement à la production de l’arak, un précurseur du rhum. C’est avec la colonisation française, puis britannique, que l’île commence à produire du rhum. Les premières distilleries ont fait leur apparition au XIXe siècle. À la fin de celui-ci, on en comptait une quarantaine. L’Île Maurice en a aujourd’hui moins d’une dizaine.

Mais la production connaît une évolution importante à partir de 2000, la loi mauricienne autorise une distillation en-dessous des taux d’alcool légaux. Ces derniers empêchaient la production de rhum aromatique. La production, depuis, a connu un nouvel essor et le rhum mauricien a vu ses ventes s’envoler (+177 % en 10 ans). À la croisée des cultures britannique et française, l’Île Maurice produit trois types de rhum : du rhum traditionnel, à base de mélasse, du rhum agricole, à base de jus de canne à sucre, et des rhums arrangés ou épicés.

Savourez quelques-unes des meilleures références du rhum de l’Île Maurice

Parmi tous les rhums proposés par WhiskyParis, vous pourrez retrouver quelques références de rhum mauricien, et découvrir cette tradition pas comme les autres. Sur cette île, aujourd’hui indépendante, se sont succédé Français et Britanniques. Le rhum local se nourrit de ces deux traditions. WhiskyParis vous propose une sélection de rhums vieux de deux distilleries mauriciennes de référence. La maison Chamarel, bien qu’apparue tardivement (la distillerie date de 2008), propose une belle sélection de rhums agricoles XO (vieillis au moins 6 ans). La marque Emperor, elle, propose un rhum vieux, le Private Collection Château Pape Clément. Ce rhum vieux est un assemblage de rhums agricoles et traditionnels issus de plusieurs distilleries, le meilleur de la tradition mauricienne, en somme.

Si vous cherchez un assemblage réunissant ces deux traditions, vous pouvez aussi déguster un rhum Island Signature : le Turquoise Bay. Cet embouteillage mauricien offre un florilège de rhums traditionnels et agricoles vieilli en fûts de chêne.

Quelles sont les plus grandes marques de rhum de l’Île Maurice

Le rhum mauricien a connu des débuts fastes au XIXe siècle avant de décliner au cours du XXe siècle. C’est pour cette raison que beaucoup de marques que vous trouverez aujourd’hui sont sont assez récentes. Chamarel s’est vraiment distinguée par sa qualité. Propriété achetée en 1996, ses fondateurs y installent une distillerie en 2008. La maison s’est déjà imposée comme un acteur majeur sur l’Île dans le domaine du rhum.

Emperor, dont le rhum est aussi proposé par WhiskyParis, n’est pas une distillerie mais un embouteilleur. Celui-ci fut fondé par deux associés : Christophe Aulner et Bruno Le Merle. Leur but : réaliser un assemblage de rhums mauriciens agricoles et traditionnels. Le mélange a connu un franc succès et les a imposés comme une référence sur l’Île.