VENEZUELA

Le Rhum du Venezuela est à la fois complètement dans la tradition du rhum espagnol, et un peu à part. Le pays, grand producteur de canne à sucre et de tous ses dérivés, a mis en place une réglementation très stricte. Celle-ci a tiré vers le haut la qualité générale de la production. Avec des rhums vieux, faisant honneur à la production nationale de canne à sucre, les rhums du Venezuela sont comme autant de gourmandises à découvrir et à déguster.

Position du filtre

Quelles sont les caractéristiques du rhum du Venezuela ?

Le rhum du Venezuela est riche d’une longue histoire et d’un grand savoir-faire. Bien que la canne à sucre y ait été introduite, elle s’est très bien adaptée au climat chaud de ce pays d’Amérique du Sud.

Pourtant, par rapport à ses voisins, le Venezuela a commencé à distiller du rhum plutôt tardivement. On situe la naissance du rhum national en 1796, avec la fondation de l’Hacienda Santa Teresa. Propriétaire d’un aristocrate allemand, Gustav Julius Vollmer, elle était toujours gérée par sa famille en 1996.

La canne à sucre utilisée pour la production de rhum du Venezuela bénéficie d’une grande diversité de terroirs et d’un climat chaud. Son rhum est produit à partir de la distillation de la mélasse, un produit du sucre contenant une forte concentration de saccharose.

Dans les années 1960, le pays développe l’exportation de pétrole, et le rhum, qui était un des principaux produits exportés par le pays, se retrouve en perte de vitesse.

Progressivement, le rhum du Venezuela fait l’objet d’une réglementation de plus en plus stricte. Puis en 2003, le Servicio Autonomo de Propriedad Intellectual met en place une Appelation d’Origine Protégée pour le rhum du Venezuela.

Le pays a une définition beaucoup plus stricte de ce qui est du rhum par rapport à ses voisins. On fait donc la distinction entre le « ron de Venezuela » qui fait l’objet d’une AOP, et l’« aguardiente de cana ».

Le rhum du Venezuela doit être distillé à partir de mélasse, elle-même issue de canne à sucre vénézuélienne. Il doit ensuite vieillir au moins deux ans en fûts de chêne américain et afficher au minimum 40 degrés d’alcool.

Comment choisir votre rhum du Venezuela ?

Le Venezuela compte de nombreuses distilleries, mais la marque la plus emblématique est sans aucun doute Diplomatico. WhiskyParis en propose différentes bouteilles, pour une large palette de prix. Malgré les apparences, le Diplomatico Planas est bien un rhum vieux. Mais Après avoir été filtré, il affiche cette couleur transparente. Plus proche des rhums classiques, le Reserva Exclusiva est un assemblage de rhums vieillis jusqu’à 12 ans pour un résultat doux, fruité, avec un arôme d’une grande richesse. Mais Diplomatico propose aussi des bouteilles spéciales, plus rares, comme l’Ambassador Selection ou le Single Vintage 2007.

Mais le rhum du Venezuela ne se résume pas au Diplomatico. C’est pourquoi WhiskyParis vous propose aussi le Pampero Especial, un rhum ambré vieilli deux ans en fûts de whisky, aux arômes suaves et fruités. Vous pourrez aussi expérimenter le rhum El Draque. Avec son nom en référence à un bateau de corsaires, ce rhum se démarque par des notes de caramel et de fruits secs. L’ensemble offre une expérience gustative d’une grande gourmandise.