Rhum A1710

Le Rhum A1710 est une marque plutôt hors-norme en Martinique. Alors que les rhumeries fermaient les unes après les autres, celle-ci a ouvert ses portes en 2016, et a tout de suite connu le succès. Son fondateur, Yves Assier de Pompignan, avait fait le pari du rhum haut de gamme. À peine un an après avoir démarré la production, le rhum A1710 recevait ses premières récompenses avec un catalogue qui va s’agrandir année après année, ce n’est que le début.

Position du filtre

Présentation de la marque de rhum A1710

Le rhum A1710 est un rhum agricole de Martinique. S’il s’inspire de traditions anciennes, c’est en réalité une marque apparue tardivement sur le marché.

Tout commence en 2006, quand Yves Assier de Pompignan rachète l’Habitation du Simon, basée au François, en Martinique. En 2010, l’activité commence avec la sélection de rhums vieux destinés aux assemblages de la future marque A1710. Les premières sélections, âgées de 6 à 11 ans, sont mises en fûts de chêne et poursuivent leur vieillissement. Entre-temps, la rhumerie s’équipe d’un alambic charentais en cuivre.

Mais il faut attendre 2016 pour que l’habitation soit habilitée en tant que distillerie. C’est à ce moment-là que la rhumerie commence vraiment sa production. La distillerie A1710 est née. Son nom constitue la combinaison d’un sigle et d’une date. Le A symbolise l’artisanat, et 1710 renvoie à la date où les ancêtres d’Yves Assier de Pompignan sont arrivés en Martinique. Dès lors, elle produit un rhum rare, son unique alambic, appelé La Belle Aline, crée un distillat bien différent des autres rhumeries de l île. Quant à son chai, idéalement situé entre mer et montagne, il profite de variations climatiques parfaites pour produire d’excellents rhums vieux.

Quels sont les rhums proposés par la marque A1710 ?

A1710 propose du rhum agricole de Martinique, en conformité avec la seule AOC existante pour du rhum. Il est distillé à partir de jus de canne à sucre, au lieu de mélasse. Il peut être blanc, ambré ou vieux.

Dans un marché très concurrentiel, se distinguer des autres distilleries, déjà très nombreuses sur l’île, était un défi. Le rhum A1710 marque pourtant un certain nombre de points. Même les rhums les plus jeunes comme le A1710 « La Bête à Feu », se démarquent par la fraîcheur de la canne à sucre qu’on retrouve à la dégustation.

La maison propose aussi toute une gamme intitulée « La Perle ». On y retrouve plusieurs bouteilles millésimées, mais aussi des bouteilles de rhum biologique, répondant à un nom poétique : « La Perle Rare ».

Mais A1710 propose aussi des rhums vieux, aux saveurs raffinées et délicates, vieillis en fûts de chênes français et américains. Le A1710 Cheval Bondieu en est un exemple emblématique. La maison, qui avait déjà récupéré des fûts de rhums avant d’être agréée comme distillerie, propose aussi plusieurs très vieux rhums. Parmi ces cuvées d’exception, on retrouve la Nuée Ardente, le A1710 Tricentenaire, ou le A1710 Soleil de Minuit

Quelles sont les récompenses obtenues par les rhums A1710 ?

Il n’a pas fallu longtemps au rhum A1710 pour s’imposer comme un grand nom. Bien que la « Belle Aline » n’ait commencé à distiller du rhum qu’en 2016, dès 2017, la cuvée La Perle de l année était déjà primée au German Rum Fest, à Berlin.

En 2021, c’est au tour du A1710 Bête à Feu d’être primé, aux World Rum Awards. La même année, au même concours, le rhum ambré A1710 Cheval Bondieu remporte lui aussi un prix.