Champagne – Rosé

Le champagne rosé se distingue parmi les vins de la région. Bien sûr, sa couleur contraste avec le blanc habituel des autres cuvées de la région.
Mais la différence ne s’arrête pas là. Ses saveurs, plus douces, plus fruitées, permettent à ce champagne pas comme les autres de sortir du lot. Plus complexe, plus long à produire, il est aussi plus noble que le champagne blanc, ce qui explique des tarifs d’entrée souvent plus élevés. Retrouvez le fin du fin du champagne rosé sur WhiskyParis.

Filter

Qu’est-ce qu’un champagne rosé et comment est-il fabriqué ?

Comme son nom l’indique, le champagne rosé a une couleur… rosée, alors que la plupart des champagnes sont blancs.

Il fait son apparition pour la première fois en 1764, dans la maison Ruinart. Par la suite, les différentes maisons de Champagne essaient de faire évoluer la technique. En 1818, Madame Clicquot, dirigeante de la maison Veuve-Clicquot, est à l’origine du premier rosé d’assemblage connu, mélangeant vin rouge et vin blanc. Ce même processus d’élaboration s’est répandu par la suite sur l’ensemble de la Champagne.

Aujourd’hui, on trouve deux techniques d’élaboration différentes pour le champagne rosé. On a d’une part le champagne rosé d’assemblage, impliquant l’ajout de vin rouge à une mouture mélangeant raisin blanc et raisin noir. Par ailleurs, il existe aussi du champagne rosé de saignée. Ce dernier consiste à laisser macérer un temps les raisins à peau noire ou à peau grise, pour laisser le jus se teinter naturellement.

Le champagne rosé d’assemblage est la technique majoritaire. Le vin de Champagne est la seule AOC qui l’autorise.

Marginal jusqu’à une époque récente, le champagne rosé est devenu de plus en plus prisé. Comme le champagne blanc, il pourra faire l’objet d’un dosage, un ajout de sucre pour l’adoucir. Ce dosage variera lui aussi de brut à doux.

Quelles sont les caractéristiques du champagne rosé ?

Le champagne rosé se démarque bien sûr par sa couleur. Celle-ci varie de l’orange pâle au rose luminescent. Ses bulles, fines, forment une mousse crémeuse. Son goût est généralement beaucoup plus fruité que le champagne blanc, avec une dominante de fraise ou de cerise. Il peut être délicat ou au contraire très affirmé et il est aussi généralement plus doux que le blanc

Si ses prix peuvent varier, il est généralement plus cher que le champagne blanc. En effet, sa fabrication demande plus de temps et plus de main-d’œuvre. Cela se retrouve sur son prix final

À quelle occasion ou repas servir du champagne rosé ?

Doux et très fruité, il convient très bien en apéritif ou pour le dessert. Il contraste avec le salé du premier et de souligner le fruité du second.

Compte tenu de son prix d’entrée souvent élevé, on le consomme plutôt comme boisson de fête, mais il s’adapte très bien à toutes sortes d’occasions.

Outre le dessert et l’apéritif, il accompagne aussi très bien les repas. Il s’illustre particulièrement avec des plats froids, comme le saumon ou le jambon fumé. Le champagne rosé valorisera aussi les légumes secs, les champignons, les poissons en sauce et les viandes blanches.